• 52 Un Bô Roman

                 

     52 – Un Bô Roman
    Texte de Dan
    13 avril 2015 – Daniel Caterina – Tous Droits Réservés

       Certification © 55022    Certification CLÉO ©  26413

       n°49 La Louve ♥    ♥    ♥   ♥   ♥   M U S I Q U E     ♥    ♥    ♥    ♥ 

    Scott Joplin, The Easy Winners - A Ragtime Two Step (1901)

     

    Lève la tête vers le Soleil,

     

    Pose des Étoiles sur ton crayon,

     

    Déjà, tu brilles de Merveilles...

     

    Laisse planer tes émotions,

     

    Pour balayer tes infortunes.

     

    Sert-toi des Folies de ton Enfance,

     

    Bâtit ton "Petit Coin de Lune".

     

    Peint de Pourpre ton Existence,

     

    Câline tes mots de Poète,

     

    Tes Virgules et tes Maximes,

     

    Pour guérir tes "Maux de Tête"...

     

    Lance La Flamme sur tes Rimes,

     

    Confie des P'tits Cœurs à ton Étoile,

     

    Mets en scène tes Loufoqueries,

     

    Diffuses les sur "La Grand'-Toile".

     

    Contre le méfait des Niaiseries,

     

    Fait Jaillir ta "Candeur d'Âme",

     

    Jette les Censures insipides,

     

    Chasse les Bonimenteurs Infâmes,

     

    La Cruauté des Juges trop avides

     

    De Sentences lourdes et cruelles...

     

    Repousse la fadaise des Critiques,

     

    Écarte-toi des Vaines Querelles,

     

    Protège-toi des médisances cyniques !

     

    Fais appel à tes P'tits Lutins,

     

    Et de leur riches Fantaisies,

     

    Ils accompagnent ton chemin,

     

    De Vertus et d'Espièglerie.

     

    T'as pas besoin d'une Amulette,

     

    Une Féerie parfumée de Magie,

     

    Fait danser la Chansonnette

     

    De ton miroir aux Étincelles,

     

    Qui, dans tes Rêves Platoniques

     

    D'Amour et d'Amitié Éternelle,

     

    Redonne du sens a ta Planète !

     

    Savoure le Plaisir des Sentiments,

     

    Fais de ta Vie une Gargantuesque Fête,

     

    " C’est une Belle Histoire, c’est un Bô Roman" *

    Dan    ----- le 13 avril 2015 © Daniel Caterina – Tous Droits Réservés

    * Inspiré de la chanson Miche Fugain

        Certification © 55022    Certification CLÉO ©  26413N°52 Un Bô Roman 13/04/2015

    « n°20-Bis-Enfants de la Fraternité 53 Le Rêve d’Auguste »
    Pin It

  • Commentaires

    12
    Dimanche 3 Mai 2015 à 12:32

    Merci pour votre commentaire Ghadjati Toufik

    Vous êtes le Bienvenu sur le Blog de Dan

     

    Encore merci pour votre visite, n’hésitez pas à revenir commenter mes articles, et inviter vos vos ami(es)

                           

    11
    Mercredi 15 Avril 2015 à 22:30

    Coucou Franky, ne te prends pas la tête, il n'y a pas de jugement de ma part, ni de personne, tu peux mettre tes écrits sur mon blog, ça ne me dérange pas du tout, et comme tu dis, à chacun son style. c'est un lieu de partage de passions communes (ou pas tongue ), D'Amitié, Un lieu de détente... Tu es le Bienvenu dans mon Monde !!! je suis un Âpotre de la Paix et un Vieux Sage (MDR)... Bisous Franky

    cool cool cool cool cool

    10
    Francki
    Mercredi 15 Avril 2015 à 21:24

    Merci bien DAN mon pote, je sais que je dénote un peu sur ton blog, que mes textes sont décalés, mais c'est mon style, tout comme tu as le tien et Jezabelle1122 le sien (à ce propos, si tu avais son @mail à la belle, j'le chiffonnerais pas, car vois tu je recherche depuis longtemps une plume féminine qui me tienne la dragée haute dans l'idée noble d'un échange d'égal à égal avec nos sœurs poétesses dont je trouve le talent hélas pas assez mis en valeur dans la littérature...et pourtant, sais tu que les plus beaux textes ont été écrits par des femmes  :

    À l'amour.

    Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,
    Ces lettres qui font mon supplice,
    Ce portrait qui fut ton complice ;
    Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs.

    Je te rends ce trésor funeste,
    Ce froid témoin de mon affreux ennui.
    Ton souvenir brûlant, que je déteste,
    Sera bientôt froid comme lui.

    Oh ! Reprends tout. Si ma main tremble encore,
    C'est que j'ai cru te voir sous ces traits que j'abhorre.
    Oui, j'ai cru rencontrer le regard d'un trompeur ;
    Ce fantôme a troublé mon courage timide.

    Ciel ! On peut donc mourir à l'aspect d'un perfide,
    Si son ombre fait tant de peur !
    Comme ces feux errants dont le reflet égare,
    La flamme de ses yeux a passé devant moi ;

    Je rougis d'oublier qu'enfin tout nous sépare ;
    Mais je n'en rougis que pour toi.
    Que mes froids sentiments s'expriment avec peine !
    Amour... que je te hais de m'apprendre la haine !

    Eloigne-toi, reprends ces trompeuses couleurs,
    Ces lettres, qui font mon supplice,
    Ce portrait, qui fut ton complice ;
    Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs !

    Cache au moins ma colère au cruel qui t'envoie,
    Dis que j'ai tout brisé, sans larmes, sans efforts ;
    En lui peignant mes douloureux transports,
    Tu lui donnerais trop de joie.

    Reprends aussi, reprends les écrits dangereux,
    Où, cachant sous des fleurs son premier artifice,
    Il voulut essayer sa cruauté novice
    Sur un coeur simple et malheureux.

    Quand tu voudras encore égarer l'innocence,
    Quand tu voudras voir brûler et languir,
    Quand tu voudras faire aimer et mourir,
    N'emprunte pas d'autre éloquence.

    L'art de séduire est là, comme il est dans son cœur !
    Vas ! Tu n'as plus besoin d'étude.
    Sois léger par penchant, ingrat par habitude,
    Donne la fièvre, amour, et garde ta froideur.

    Ne change rien aux aveux pleins de charmes
    Dont la magie entraîne au désespoir :
    Tu peux de chaque mot calculer le pouvoir,
    Et choisir ceux encore imprégnés de mes larmes...

    Il n'ose me répondre, il s'envole... il est loin.
    Puisse-t-il d'un ingrat éterniser l'absence !
    Il faudrait par fierté sourire en sa présence :
    J'aime mieux souffrir sans témoin.

    Il ne reviendra plus, il sait que je l'abhorre ;
    Je l'ai dit à l'amour, qui déjà s'est enfui.
    S'il osait revenir, je le dirais encore :
    Mais on approche, on parle... hélas ! Ce n'est pas lui !
     


    Marceline Desbordes-Valmore.

    Merci DAN! )

    9
    Mercredi 15 Avril 2015 à 20:31

      A Franky,

     

      Bô Texte Franky,

      Merci Bel Ami,

      Je m’évade quand je te lis

      Ta Sensibilité surgit,

      A Jezzabeelle, je l’ai dit,

      Son Âme l'a ressenti,

      Son Cœur, l’a également comprit,

      D'une profonde sincérité, je te le dit,

     Tu gagne à être connu Franky,

     Tu es, et restera mon Ami

      Dan

     

      PS: Fais une bise de ma part à Pat

     

     

    8
    Mercredi 15 Avril 2015 à 20:17

     

    Merci ma Clau…dine

    La Faculté d’imaginer un Monde Magique, est un Trésor, une Valeur inestimable… Nous savons que c’est une Chance de pouvoir se le créer et pouvoir s’évader de ce Monde souvent amer !!!

    Dans notre petite bulle, même si ce n’est qu’un Rêve, je vais continuer à rêver et à partager ce lien d’Amitié qui nous unit !!!

     

    Bisous, mon Amie Fidèle

    LOVE

    7
    Francki
    Mercredi 15 Avril 2015 à 18:34

    Ô Que tu me rends ZEN  Dan mon ami (TCHITCHI mon pote rajouterait Pat...Clin d’œil du CF )


    ..
    Je les croyais disparues
    ces doux anges ingénus
    mais les voilà revenues
    les mésanges de ma rue



    Vive le printemps
    Qui ravive les fleurs
    Chante nos vingt ans
    de ses mille couleurs



     Elles te font des offrandes car tu es leur Dieu! (dixit Clodyk Du Bois)



    Photo de Fwanck Dewanq.


    6
    Mercredi 15 Avril 2015 à 08:48

    Dans ce Monde de Rêve et de Magie, je m’y plonge chaque jour ! 

    C’est ici que je vis, dans Pensées apaisées 

    Merci mon Amie Cla…dine !

    LOVE 

     

    Dan…iel 

      

    5
    Mercredi 15 Avril 2015 à 08:42

     Je suis heureux de votre passage sur mon blog

      C’est un espace de détente ouvert à tous … N’hésitez pas à le visitez et à inviter

      vos ami(es)

     Bonne journée

     Encore merci

     Dan

     

    4
    clau...dine
    Mercredi 15 Avril 2015 à 07:25

    Qu'est ce qu'une belle histoire une beau roman? c'est tout ce que l'on ressent, et que l'on ne vit pas, ou que l'on s'interdit de vivre.Alors pourquoi ne pas lire ce magnifique texte qui nous Project ....à chacun son univers.... il peut se trouver dans un monde féerique de lutin de farfadet , d'elfe de magie quoi!!!! je pars à l'aventure sur ma licorne explorer ce pays imaginaire et pourtant bien réel ahahahahahaha!!!!  Love 

    3
    Ghadjati Toufik
    Mercredi 15 Avril 2015 à 00:05

    Bien écrit avec beaucoup de sensibilité !!

    2
    Mardi 14 Avril 2015 à 10:12

       Merci Jezzaabeelle1122

        Beau Texte bien écrit, 

        La Quiètude apporte la Paix... La Paix rime avec l'Amour

        Le "Quiproquo"  est effacé, j'en suis très ravi

        Merci à toi

        Bonne journée Jezzaabeelle1122

        Bises

        

    1
    jezzaabeelle1122
    Mardi 14 Avril 2015 à 08:19

    quand je lis ce texte je me retrouve dans le passé avec Ali Baba et les 40 voleurs, boucle d'Or et les 3 ours, les contes de Perrault, Aladin et la Lampe Magique, Alice au Pays des Merveilles ... Comme elle je traverse le Miroir et retrouve la malice des lutins farceurs ... Tout un monde magique et coloré ...

    Un trésor de bienfaits pour une journée ensoleillée

    Merci Doux Rêveur

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :