• 41 La Souveraine

    23 Larme au poing          A day whith you - Piano - Omar Akram -_-_Note aux Créateurs  PROPRIÉTÉ & DROITS D'AUTEUR  & Créatrices Internet

                            41 La Souveraine41 La Souveraine

    n° 41 - La Souveraine

    Texte de Dan

    18 janvier 2015 - © Daniel caterina - Tous Droits Réservés

     

    Elle peinait d’un Amour secret,

    En tendres et amoureuses Pensées, 

    Elle ne cessait de le désirer

    Mais ce sentiment, devait s'éloigner, 

    Il était son proche et fidèle Valet,

    Son rang de Souveraine l’interdisait, 

    Car, à ses ordres, il se vouait, 

    Entre Boudoirs et Salons de thé, 

    Sous leurs masques, dissimulées, 

    Comtesses et Bourgeoises gantées, 

    D'envies, rêvaient et se mouraient, 

    Vantant, aux pas d'un Menuet, 

    La Gaillardise du Valet, 

    La Souveraine entreprit de le courtiser, 

    Car le désir la saisissait... 

    Un soir, feignant l'alcôve, regagner, 

    Elle se couvrit d'un manteau capuché, 

    Pour rejoindre les "Loges de Laquais", 

    La porte était entrebâillée, 

    La Beauté de ce torse bombé, 

    De ses yeux émeraude, transcendait, 

    Elle prit la main de l’homme effrayé, 

    Tous deux descendirent l'escalier 

    Menant aux dédales du Palais, 

    Elle fit un signe discret aux Geôliers, 

    S’emparât alors, de "La Grosse Clé", 

    Qui ouvre les grilles donnant accès 

    Aux mouroirs des Âmes Damnées, 

    Poussant l'homme sur la paille crottée,

    Elle le couvrit de tendres et chauds baisers, 

    Enflammé par tant de Volupté, 

    L'homme, quelque peu effarouché 

    Se livra et se laissa caresser. 

    À corps perdu dans le bourbier, 

    Prise d'une ardeur effrénée, 

    Elle l’Aima dans l’obscurité ! 

    Servie par sa Souveraineté, 

    Elle lui fit l'Amour jusqu'à l'Éternité... 

    ... Elle rajustât sa pèlerine capée, 

    En catimini, disparut dans les labyrinthes, 

    Ces lieux, où règnent les "Dames Discrètes"…

     

     Dan

    18 janvier 2015 - © Daniel Caterina – Tous Droits réservés

       Certification © 55022    Certification CLÉO ©  26413       

    « 40-Enfants des Rêves42-Un P'tit brin de Coeur »
    Pin It

  • Commentaires

    7
    patty
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 14:16

    cc DAN tu es un homme au mots émouvants pleine de vérité des mots qui me font laisser couler une larme ,a ci j'avais connue un homme comme vous chère DAN ,je crois ,( que j’aurais compris la vie différa ment ) mais voila on ne peut savoir ce que demain nous réserve  moi je garde tes rêves dans mon cœur ,tes mots ,un DAN comme je t'entend  <3 pour mon AMI DAN ,jet tellement de chose a dire que ,,,,,


     

    6
    Lundi 19 Janvier 2015 à 18:22

    MERCI Zozzo10zozzo

    Bonne année également pour toi et tes proches

    Très bonne soirée cool

    Bisous

    Dan

     

     

    5
    Lundi 19 Janvier 2015 à 18:17

    Merci Jezzabel1122

    Je me suis régalé à écrire ce texte, je  voyais ces bourgeoises danser cemenuet, les murs humides, chaque escalier, chaque labyrinthe, le flamboiement de torches, les grosses grilles

    grinçantes, les geôles et les prisonniers,  les odeurs fétide…

    je vivais l’histoire à chaque mot que je posais…

    Quel Plaisir d’écrire !!!

    Bises

     

    Dan      

    4
    Lundi 19 Janvier 2015 à 17:53

     

                                                                 BISOUS

     

     

    3
    jezabel1122
    Lundi 19 Janvier 2015 à 17:02

    en catimini  disparût dans les labyrinthes
    troublée, émue, par cette folle étreinte ...

    HOLé !!!

    Bravo pour ce joli conte qui nous ramène dans les temps anciens ...

    Bises

     

     

    2
    Lundi 19 Janvier 2015 à 16:13

    Merci ma très Chère Amie

    Ce texte, je l'ai écrit hier après midi (la structure) à peu près 3 ou 4 heures...

    Tu ne crois pas si bien dire car oui, j'adore ces Époque et je me vois très bien dans le rôle du chevalier servant ou celui du bandit de grand chemin, mais toujours avec la Délicatesse et la Courtoisie d'un gentilhomme, et bien-entendu du côté des "Manants" ! Une sorte de Fanfan La Tulipe ou , Thierry La Fronde, (quelque chose dans ce genre là,

    tu vois ce que je veux dire… On aura l’occasion d’en reparler   yes   winktongue

     

    Gros Bisous mon Amie

     

    Love

    Dan    

    1
    clau...dine
    Lundi 19 Janvier 2015 à 15:20

    le désir parfois est plus fort que tout... Pas  simple d'être souveraine ..... Mon cher poète, serais- tu aller chercher dans tes vies antérieurs..... caché au plus profond de toi ce récit merveilleux, digne d'un roman ....j'adore!!! MERCI!!!!! LOVE 

    Tu mépatatassss :) <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :