• Texte de Judith

     

    Texte de Judith

     Merci à Judith

     

    Si vous deviez monsieur

    ouvrir mon cœur et ses pétales

    Si vous deviez monsieur

    caresser l'âme et ses images

    Auriez vous cette envie subite d'approfondir

    Ou bien le vase serait juste l'objet du désir

    Pourriez vous faire monsieur

    Comme si je ne me vous voyez pas

    Pourriez vous clore monsieur

    Mettre fin à ce doux débat

    De par vos lèvres monsieur

    Subitement en un instant

    De par vos lèvres monsieur

    Apaiser l'orage de vos sens

    Si vous deviez monsieur

    Rencontrer mon âme en chemin

    Si vous deviez monsieur

    Croiser ma route enfin serein

    Auriez vous cette envie subite d'approfondir

    Ou bien le vase serait juste l'objet du désir

    Judith
    Tous droits réservés 5 septembre 2016

    « Si je devais, Madame…90 Si je devais, Madame… »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :