• Prendre la Vie par la main

    Texte de Dan Cat

     Zic Ici      Musique Synthétiseur, C'est de l'eau, C'est du vent  

     

    Prendre la Vie comme elle va,

    Même, si parfois, ici et là,

    Ce monde stupide et égoïste,

    Se persuade que l’on est triste !

    Sachons écouter les murmures,

    Quand il mène la Vie dure,

    Berçons les mélodies qu’il entonne,

    Prenons de la main, ce qu'il donne,

    Habillons-le de Satin rose,

    C'est essentiel, avant toutes choses,

    Dansons avec la Joie de Vivre,

    Pour se convaincre de poursuivre,

    Le long combat des amertumes,

    Qui deviendra un jour posthume,

    Soyons enfin ce "quelqu'un d'autre",

    Ce droit existe, il est le notre,

    A l'unisson relevons la tête,

    N’ayons plus peur de la tempête !

    Dan


    Revu et corrigé, avril 2014 – Dan Caterina – Tous droits réservés 

     


    votre commentaire
  •                                                

     
    ⇓Zic Ici   Musique Instrumentale, Je te donne de Jean-Jacques Goldman

    Des Mots pour le dire…

    Texte de Dan Cat

    Ils sont Laids, ils sont Beaux,

    Qu'importe que sont les mots...

    Amour, Passion, Bonheur,

    Pourquoi ces mots font-ils si Peur ?

    Pourtant, ils effacent les Tristesses,

    Suscitent Affections et Tendresses,

    Ils témoignent des Belles Valeurs,

    Des Émotions qui sortent du Cœur,

    Éphémères, Fragiles ou Puissants,

    Un Peu, Beaucoup, Passionnément,

    Pourquoi inventer tous ces mots,

    Si on ne peut en faire Cadeau,

    Aux êtres chers qu'on Aime tant,

    Et qui habillent nos Sentiments,

    Amours, Amis, Copains,

    Sortons ces mots de nos Écrins,

    Le Cœur parle en Harmonie,

    Faites-lui Confiance, il vous le dit,

    Ne craignez pas ses Frémissements,

    Il vous Guide Inexorablement,

    Vivez ses mots dans l’Allégresse,

    Et Buvez-les jusqu'à l’Ivresse !!!

    Dan 

    23 avril 2014 - revu & corrigé – Dan Caterina - Tous droits réservés 


    votre commentaire
  •  

              Chemin Buissonnier          Chemin Buissonnier          Chemin Buissonnier  

    Chemin Buissonnier
    ici la Zic
           Musique, Beethoven Silence de Enesto Cortazar

    Chemin Buissonnier
    Texte de Dan Cat 

    Les caresses de l'air effleurent le visage,

    Les oiseaux offrent la parade,

    Le Soleil, radieux et flamboyant,

    Flirt avec les feuillages verdoyants,

    Le doux bruissement d’une fougère,

    Le souffle frais d'une brise légère,

    Le rythme paisible, de l'eau qui ruisselle,

    Les arbres entonnent la ritournelle,

    Devant, se déploie un essaim d’abeilles,

    Â leurs côtés, les papillons s’émerveillent,

    Des haies de coccinelles se dessinent,

    Lucioles et vers luisants s’illuminent,

    Puis, les fourmis tracent les pas,

    Qui conduisent vers le grand mât,

    Au bout, un petit banc blanc,

    On s’assied, on prend tout le temps,

    On goutte aux délices des symbioses,

    Harmonie et partage sont en osmose,

    Ce fabuleux sentier, abrite les refuges,

    La Paix, met en cage les déluges,

    Tiens, voilà le bien-être qui courtise,

    Il suggère, qu’avec lui, on fraternise,

    Qu'on jure fidélité au Lâcher Prise,

    Il est temps de poser les valises,

    Il sait que c’est l’ultime escapade,

    La Victoire, la dernière Croisade !!!

    Dan

    avril 2014 - Dan Caterina - Tous droits réservés

    Pin It

    votre commentaire


  •   
    ⇓   Zic Ici     Musique Accordéon, La Valse des Niglos

    Danse Intemporelle

    Texte de Dan Cat

     

    Je vous emmène au Bal ce soir, 

    Pour la Valse de l'outrance, 

    N'ayez pas honte de vous pourvoir, 

    Préparez vous à la cadence ! 

    Tournez en rond de ce côté, 

    Deux fois, puis trois fois, s'il vous plaît 

    Le pas toujours sur le devant, 

    Les yeux regardent vers l'avant, 

    En sens inverse, tournez maintenant, 

    Offrez la sensualité au corps dissident, 

    Du pied, continuez, tapez encore, 

    N'ayez pas peur du corps à corps,

    Glissez-vous dans l'Antre du Danseur, 

    Laisser vous subjuguer par l’Ardeur, 

    Savourez la danse de l'outrance, 

    Entrez dans la ronde de l'insolence, 

    Au troisième tour, les corps se penchent, 

    Noyez vous en excès dans ldémence, 

    Les bras, puis les jambes s'entremêlent, 

    Cette Valse furieuse vous ensorcelle, 

    Et tout à coup le rythme s'affole, 

    Accordez-vous cette danse frivole ! 

    Des spasmes dans votre corps crépitent, 

    Sombrez dans la folie qui vous habite, 

    Les corps se répandent et se cajolent 

    Les braises du plaisir se vitriolent, 

    Un sentiment puissant vous appelle, 

    Impossible de résister, c'est cruel ! 

    Vous ne pouvez plus revenir en arrière, 

    Il vous tenaille, il vous enserre, 

    La sueur coule et perle votre dos, 

    Vous avez chaud, puis froid, puis chaud,

    Votre tête s'embarque dans ce roulis, 

    Vous êtes au seuil de la folie,

    Submergée d'une violente décadence, 

    Que vous impose cette satanée danse, 

    Le Cavalier, guetteur et serein, 

    Garde le rythme et vous étreint, 

    Il continu le diabolique tempo,

    Vous êtes désormais dans sa peau ! 

    Il tenaille ce corps en haleine, 

    Telle la ruse du Torero de l'arène,

    Étourdie par cette danse redoutable, 

    Vous êtes aux frontières de l'inavouable,

    Vous ne savez plus qui vous êtes,

    Mais, grisée, vous concédez la défaite...

    Dan

    Avril 2014 - Dan Caterina - Tous droits réservés


    votre commentaire
  • Causeries avec l'Arc en CielCauseries avec l'Arc en CielCauseries avec l'Arc en CielCauseries avec l'Arc en Ciel
     Causeries avec l'Arc en Ciel   Causeries avec l'Arc en Ciel Causeries avec l'Arc en Ciel      Causeries avec l'Arc en Ciel          Causeries avec l'Arc en Ciel Causeries avec l'Arc en Ciel  Causeries avec l'Arc en Ciel   

       Causeries avec l'Arc en Ciel    Chanson Day Dream de Wallace Collection

    Causeries avec l’Arc en ciel

    Texte de Dan Cat 

     

    Toi, le Violet

    Tu subjugues par tes reflets pourpres,

    Et dans tes arômes, on s’engouffre,

     

    Toi, le Bleu 

    Ton corps délicieux, délicatement gracieux,

    Au bout de ton horizon, tu rends heureux.

     

    Toi, le Vert 

    Couleur d’espérance, tu rallumes les lumières,

    Tu redonnes les éclats aux réverbères,

     

    Toi, le Jaune 

    Une évidence éblouissante... Nous pensons au Soleil,

    N'est-ce pas toi, qui chaque matin, nous réveille ?

     

    Toi, le Orange

    En Automne tu nous envoies tes louanges,

    Jaune, rouge, marron ! doux et soyeux ce mélange.

     

    Toi, le Rouge

    Couleur de sang, indomptable fougue,

    Destructeur, quand tes yeux voient rouge

     

    Toi, le Blanc

    Tu câlines, tu dorlotes, rassure inlassablement,

    Pour les jours tempête, tu ouvre ton manteau d'argent

     

    Ma Moralité 

    La Vie, embellie de toutes ses couleurs,

    Déroule, alors, son tapis de fleurs

    D a n
    Revu et corrigé avril 2014 – Tous droits réservés – Dan Caterina

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ardeur et Passion                     Candeur et Passion  

     Candeur et Passion
      Zic Ici    
          Musique du Film Le Professionnel - Jean-Paul Belmondo

    Candeur et Passion
    Texte de Dan Cat

     

    Les flammes de la passion perforent,

    Embrasent l’esprit et le corps,

    Qui ne veulent plus s'exonérer,

    Des plaisirs trop longtemps étouffés,

    L’Âme, soumise à l’intransigeance,

    Veut résister aux vagues de l’insolence,

    En parsemant d'inlassables censures,

    Qui ont mis la chair en villégiature,

    Péniblement meurtrit, le corps crépite,

    Il récuse les débauches interdites,

    Définitivement soumis, il s'affale,

    S'abandonne pleinement au soubresaut final,

    Sans vergogne, il mord le fruit de la jouissance,

    Il veut désormais côtoyer l'excellence,

    Accepte, sans pudeur, le passage fatidique,

    Et s’inonde, intensément du Plaisir Érotique...

    Dan
    avril 2014 - 
    Dan Caterina - Tous Droits Réservés

    Pin It

    votre commentaire
  • Une Vague dans l'Âme

    Une Vague dans l'Âme

     

     

    Une Vague dans l'Âme

      Une Vague dans l’Âme

    Texte de Dan Cat

     Zic Ici  Une Vague dans l'Âme    Les Beatles - Let it be

     Une Vague dans l’Âme

    Texte de Dan Cat


    Je n'ai pas le temps de perdre le temps,

    La vie m’appelle au meilleur printemps, 

    Les regrets du passé s’éclaircissent, 

    Laissant place à une vie plus lisse,

    L’esprit du vagabond errant, se dilue, 

    Les morsures du passé s’atténuent, 

    J’ai décidé de larguer les amarres, 

    Je m’offre le luxe du nouveau départ,

    A la valeur humaine, je rends la confiance,

    J’oublie les bassesses de l’offense, 

    En refoulant les névroses affreuses, 

    Je résiste aux futiles nébuleuses,

    Car, je le distingue, il se profile au loin, 

    C’est là, sans conteste, qu’est mon destin, 

    Ici, la vague de l’Âme s’assouplie, 

    Réveille le goût juteux des envies, 

    Par son audace, le répit me câline, 

    Les couleurs d’Arc en ciel se dessinent, 

    J’avais déserté, j’avais plus l’habitude, 

    J’avais effacé la chaleur des quiétudes...

    Je reprends mes droits à l’insouciance, 

    Je suis affranchi de toutes les créances ! 

    Est-ce la Sérénité, la fin du conflit ? 

    Qu’elle est exquise cette Putain de Vie !!! 

    Dan

    Revu et corrigé avril 2014 - Tous droits réservés – Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Bon et la Catin         Le Bon et la Catin  

    Le Bon et la Catin
        Zic Ici        William Joseph - Piano Fantasy 

    Le Bon et la Catin

    Texte de Dan Cat 

    Un cri cinglant, dans le matin, retentit,

    Et, d’un feuillage, une ombre surgit,

    Je distingue cette fille, à moitié dévêtue,

    Le visage tuméfié, le regard perdu,

    Cette être sorti de nulle part,

    Agrippe mon corps en remparts,

    Dans ses yeux, se décrit la terreur,

    Une atroce et abominable peur...

    Je ressens de ses mains tremblantes,

    Toute l’angoisse qui la tourmente,

    Un homme dans ce bois, l’a malmené,

    Il l’a frappé, il l’a même souillé…

    Puis, je sens son souffle se rétablir,

    Ses lèvres esquissent un mince sourire,

    Un peu mal à l’aise, un peu honteuse,

    Elle se confesse d’une vie épineuse,

    Une vie de bassesses et d'humiliations,

    Obscurcie par les coups et autres privations,

    Sans jugement, aucunement, je ne la blâme,

    J’écoute et j’entends les affres de son Âme,

    Elle ne l’est, elle me le jure, que par le besoin,

    Oui, elle me le confie, elle est une Catin !

    Dan
    2 avril 2014 - Dan Caterina - Tous Droits Réservés

    Pin It

    votre commentaire
  •  Au Clair de ma Plume Zic Ici       Musique du Film L'Enfant sauvage de François Truffaut

    Au clair de ma Plume

    Texte de Dan Cat

            Au Clair de ma Plume                Au Clair de ma Plume

          Au clair de ma Plume,

    J’ai couché mes maux,

    Pour que mon amertume,

    Se rhabille en Beau,

    J’invente et j’écris des Mots,                                                   

    Je ne veux plus me laisser abattre,

    J’ai décidé de sortir du troupeau,

    Entre eux, je laisse les Maux se battrent,

    Je ne suis plus triste,

    Je revois les étoiles,

    Et ces Mots, tel l’Artiste,

    Je les poste sur ‘’ La Toile ‘’

    Lorsque mes Amis me lisent,

    Ils m’offrent leurs Belles Paroles,

    Quelques fois, même, ils disent,

    Que je suis un peu leur boussole…

    Je ne suis pas un Sage,

    Je ne suis pas que Bonté,

    Mais mon Cœur est en partage,

    Pour ceux dont les bras ont baissés…

    Dan
    28 mars 2014 - Tous droits réservés - Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  • On l'appelle EspéranceOn l'appelle Espérance 
     On l'appelle Espérance
     ⇓
     Zic Ici     Musique Shadows Piano & Tears - Sameth Farouk 

    On l’appelle Espérance...

    Texte de Dan Cat

     

    Aux profondeurs des S.O.S,

    Je vivais dans le mal qui agresse,

    L'esprit inexorablement bannit,

    Rongé par des années d'agonie,

    Je t'implorais à tout instant,

    Pour que tu m’apporte le printemps,

    Ne parvenant pas à te courtiser,

    Je pensais que tu m'avais oublié,

    Je ne comprenais pas pourquoi,

    Tu me plongeais dans le désarroi,

    Et, pendant les journées assassines,

    Je déambulais sur le fil de l’Abîme,

    Mon Cœur mêlant haine et colère,

    Grondait plus fort qu’un tonnerre,

    Je maudissais ces jours infâmes,

    Où, il faisait triste en mon Âme,

    Dans cette vie teintée de “mal-être”,

    Chaque jour subissait les Ténèbres,

    De la Joie, je m’étais fait déserteur,

    Je ne connaissais plus les couleurs,

    Puis, je t’ai vu, à l’horizon des Destins,

    Je te maudissais, mais tu étais là, enfin,

    Tu m'as accordé les rêves fous,

    Qui soulagent et remettent debout,

    Rassuré par tant de caresses,

    Tu m'as gratifié de ta Noblesse,

    Désormais, tu abrites mon existence,

    On m'a dit que tu t'appelles " Espérance "...

    Dan

    10 avril 2014 - Dan Caterina - Tous droits réservés

    Pin It

    votre commentaire
  • Souviens toi  Souviens toiSouviens toi Générique La Panthère rose - (Pink Panther, version originale)

    Souviens-toi...
    Texte de Dan Cat

    Souviens-toi ce fameux soir,

    Il fait froid, il fait tard,

    Tu marches droit dans le brouillard,

    Ton charme éclaire la nuit noire, 

    Je distingue ta fine silhouette,

    Taille de biche, taille de guêpe...

    Tu me foudroies de ton élégance,

    Ton pas en saccade, brise le silence. 

    Puis, prés de moi, tu t'arrêtes,

    La tête haute, le corps raide,

    Tu me toises de ton air ravageur,

    Je suis flatté, en même temps j'ai peur, 

    Ton regard me fouette de ses lanières,

    Douce Sauvageonne, effroyable Guerrière,

    Tes yeux scrutent le fond de mon Âme,

    Je ne distingue plus le bien, ni le mal, 

    Puis, tu m'enlaces d’une fièvre dévoreuse,

    Tu me cajoles de caresses langoureuses,

    Tu prends mes lèvres en étau dans ta bouche,

    Ta sensuelle volupté n'est pas farouche, 

    Tu veux, qu'à tout prix, je t'appartienne,

    Je suis l'esclave, tu es la Reine !

    Mais je sais que le désir rassasié,

    Tu vas partir sans même te retourner, 

    A pas feutrés, tel le Guépard,

    Tu vas t'évaporer dans le brouillard,

    Souviens toi, ce fameux soir,

    Il faisait froid, il faisait tard...

    Dan
    janvier 2014 (revu et corrigé) -  Dan Caterina - Tous droits réservés

    Pin It

    votre commentaire
  •            

    Au nom de La Prose
      Ici la Zic    Au nom de La Prose   Guitar & Rnb Instrumental de Peace and Music  Au nom de La Prose

    Au nom de la Prose
    Texte de Dan Cat

    Un texte tout en Prose, 

    Symbolisé par la Rose, 

    Emblème des nobles causes, 

    Qui combattent les sinistroses, 

    En censurant les névroses, 

    Jetant aux oubliettes les Psychoses ! 

    La Vie n’est pas porte close, 

    Elle n’est pas, que morose, 

    Brisons ce miteux microcosme, 

    Vivons, sans mesure, l'Apothéose, 

    Rendons la Vie aux Belles choses !

    Accordons-nous un instant de pause,

    Au nom de cette petite Prose...

    Dan

    Février 2014 - Dan Caterina - Tous Droits Réservés

    Pin It

    votre commentaire
  •  Inconditionnel            Inconditionnel              

      Inconditionnel       Les Bee Gees- How deep is your love

    Inconditionnel
    Texte de Dan Cat

    Au abords de cet Amour,

    Cultivé jour après jour,

    L’Âme dévouée encense le Cœur,

    Se joue des innombrables erreurs,

    Jetant à l’oubli toutes les nuits ternies !

    Elle apaise les cascades de la Vie,

    Anobli de profondeurs sincères,

    Dans cette vie parfois trop sévère,

    Qui juge et alimente les rancœurs,

    Jalousant les sublimes candeurs !

    Fier et ne craignant aucun blâme,

    Elle aime fort et elle le clame,

    Chaque jour à nul autre pareil,

    Inconditionnel à chaque réveil,

    Elle muselle les infamies de la déroute,

    Car le Cœur, n’a jamais eu le doute,

    Avec panache elle défie les sacrilèges,

    Là, où le médisant y tend son piège,

    Cette Âme épanouie, calme et sereine,

    Jure qu’à personne, elle ne fera de peine

    Vive la Vie, vive l’Amour, vive l’Amitié

    Quand tout est beau, hors des vilaines pensées

    Dan

    27 mars 2014 - Tous droits réservés - Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  •                                                 

                                                                       

                         Zic Ici  La tête dans les mots      Chanson Les P'tits mots de Dalida

    La tête dans les mots
    Texte de Dan Cat

    Les mots des rues, les mots durcis,

    Les mots osés, les mots salis,

    Les mots criés de tous les jours,

    Et que l'on jette sans détour,

    Tous ces gros mots que l’on maltraite,

    Et que, par la suite, on regrette,

    Les mots permis, les mots d'Amour,

    Des mots qu'on offre sans retour,

    Tous les mots tendres, et les mots doux,

    Qu'on crie, quand l’Amour devient fou,

    Les mots haineux qui se déchaînent,

    Lorsque l'esprit côtoie la haine,

    Les mots cachés qui nous agressent,

    Tous ces mots là que l'on confesse,

    Les mots qui défendent la sagesse,

    Et protègent les Âmes en détresse,

    Les mots d'espoir et d'indulgence,

    Qui aident à briser les silences,

    Les mots implorants le pardon,

    Pour soulager la déraison,

    Ces mots sucrés que l'on enrobe,

    Afin qu'ils restent à jamais sobres,

    Les mots du soir, les mots intimes,

    De ceux-là, j'en garde l'estime,

    Les mots fléchés, les mots mêlés,

    A l'apparence désordonnés,

    Le charme discret des mots d’antan,

    Qui nous échappent trop souvent,

    Tous les mots vrais de notre enfance,

    Dont on a égaré l'innocence,

    Les mots sacrés de l'Amitié

    Pour ces mots là, il faut la clef,

    Mais tous ces mots mis en poème,

    Sont à offrir à ceux qu’on aime !

    Dan
    avril 2014 – Tous droits réservés - Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  • Un Poème pour rien  Un Poème pour rien  

     Un Poème pour rien 

    Musique Instrumentale Chanson " Salut " de Jo Dassin

     Un Poème pour rien

    Texte de Dan Cat

    C'est un poème pour rien,

    Sans les mots qui échappent,

    C'est un poème pour rien,

    Sans les mots qui dérapent,

    C'est un poème pour rien,

    Juste une main qui se tend,

    C'est un poème pour rien,

    Un sourire bienveillant,

    C'est un poème pour rien,

    Une pause Tendresse,

    C'est un poème pour rien,

    Pour les jours de faiblesse,

    C'est un poème pour rien,

    Sans orage, sans tempête,

    C'est un poème pour rien,

    Sans tambour, ni trompette,

    C'est un poème pour rien,

    Sans les mots inutiles,

    C'est un poème pour rien,

    Qui s’amuse de la rime,

    C'est un poème pour rien,

    Des mots de l’intérieur,

    C'est un poème pour rien,

    Qui enrobe la douceur,

    C'est un poème pour rien,

    Un cadeau sans retour,

    C'est un poème pour rien,

    Des arômes pour l’Amour...

    Dan
    Février 2014 - Tous droits réservés – Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  •            Dans la main d'un Ami                     Dans la main d'un Ami

     Musique Instrumentale Chanson A Toi de Jo Dassin

    Dans la main d'un Ami

    Texte de Dan Cat

     

    Il connaît les démons qui tiraillent,

    Pendant des lustres, il a battu la campagne, 

    Près de toi, il est paré pour la bataille, 

    Des mortels combats qui brisent les entrailles.

    Quand ton Cœur entre dans le doute,

    Si ton esprit imagine la déroute,

    Poses tes valises dans la soute,

    Penses, rêves, humes, écoutes...

    Si l'inquiétude t’obsède, 

    Si l’angoisse te possède, 

    Si à la peur, ton Âme cède,

    Abreuve toi d’un prestigieux remède, 

    C'est " l'Élixir de l’Amour "… 

    Il monte la garde aux alentours, 

    Tout proche, il guette, il entoure, 

    Il est devant, en éclaireur de parcours, 

    Et quand tu croises les nuits blanches, 

    Accroches-toi, ne perd pas la confiance,

    Abreuves-toi de l'Élixir, en abondance,

    De ton Âme, il extirpe les souffrances !

    Il apporte la sérénité, et redonne l’espoir... 

    Gardes ces mots sur un fil de mémoire, 

    Et sitôt que tu ressors des déboires, 

    Avec toi, il savoure la Victoire !

    Dan

     Revu et corrigé

    Dan Caterina – Mars 2014 - Tous droits réservés

    Pin It

    votre commentaire
  • Puis Soudain 

    Puis Soudain

     
          Musique Mémory Instrumental Piano & Violon


    Puis soudain...
    Texte de Dan Cat

     
    La tête enfouie dans les marasmes,

    Le cœur noyé de marécages,

    L’intransigeance d'un miroir,

    Les idées roses devenues noires,

    Destin bafoué par les souffrances,

    Perdu dans les chemins d'errance,

    Les traces d'une vie hideuse,

    La marche funeste et ténébreuse,

    D'un vagabond dans un mouroir,

    Des rêves cerclés de désespoir,

    Des pensées sombres chaque soir,

    Des nuits nourries par le cauchemar,

    L'Âme ensevelit par les ravages

    D'une vie teintée de vilains présages,

    Histoire détruite par le chagrin,

    Bonheur sans joie, sans lendemain,

    Puis, Soudain... Un vol de papillons bleus !

    Ils si beaux, si doux, si soyeux,

    Le visage sourit, quelle excellence !

    Enfin, la fuite d'une décadence,

    Embelli d’une saveur de délivrance,

    Est-ce la fin de la Pénitence,

    Oui, j'ai l'envie folle d'y croire,

    Mes papillons ont coloré le tableau noir !

    Dan

    Janvier 2014 - Tous droits réservés - Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  • Mon oreille m’a dit…            Mon oreille m’a dit…           

    ⇓ Zic Ici  Mon oreille m’a dit… Musique du film - Le Vieux Fusil - avec Philippe Noiret & Romy Schneider

    Mon Oreille m'a dit

    Texte de Dan Cat

     

    D'une oreille fine, j’écoute,

    Ce refrain qui met le doute,

    Je sens de mon cœur la déroute,

    Il veut que du dos je me voûte,

    Pourtant, le destin m’a indiqué,

    Cet autre chemin vers lequel je vais,

    Ce chemin me chérit, il me plait,

    Ce chemin c’est la Liberté.

    J’ai décidé enfin de me défaire

    De toutes les chaînes qui m’enferrent,

    J’ai trouvé l’issue de cette sphère,

    Qui donne que mauvaise atmosphère,

    Ce n’est pas qu’une aventure,

    C’est la fin des tortures,

    J’ai jeté  tout ce qui est impure,

    Je suis bien, je le crie, je le jure !!!

    Ce chemin je dois le montrer aujourd’hui,

    Je dois le partager, le donner à autrui,

    A tous ceux qui voient en moi un Ami,

    Mais je l’offre aussi à tous mes ennemis.

    Dan

    le 10 mars 2014 - Tous droits réservés - Dan Caterina

    Pin It

    votre commentaire
  • Chemin de Vie

       Chemin de Vie     Chemin de Vie  



     

     

     

    Chemin de Vie Zic Ici         Comme d'habitube de Claude François - Orchèstre Paul Moriat

    Chemin de Vie

    Texte de Dan Cat

    Les regards salissures,

    Les paroles qui susurrent,

    Les silences qui murmurent,

    Les envies qui récurent,

    Les plaisirs qui procurent,

    Les désirs qui fulgurent,

    Les passions au Cyanure,

    Les pensées qui saturent,

    Les esprits qui raturent,

    Les tracas sinécures,

    Les amours déchirures,

    Les destins de blessures,

    Les tourments qui torturent,

    Et ce poing qui suture,

    Toutes les plaies qu’il couture,

    Les p’tits cœurs qui fissurent,

    Des douleurs qu’on endure,

    Les ennemis qui parjurent,

    Les amis qui rassurent,

    Les erreurs forfaitures,

    Les chemins d’éraflures,

    Et cette Vie… Belle Aventure !

    Dan

    7 février 2014 - Dan Caterina - Tous droits réservés

    Pin It

    votre commentaire
  •  Allons enfin, allons ensemble

     Allons enfants de la Féerie     Musique - Le Boléro de Ravel

     

     Allons enfants de la Féerie

     Texte de Dan

     

    Stop aux batailles, faisons la trêve,

    Cessons de fuir les plus beaux rêves,

    Qu’on a souvent au bout des doigts,

    Sortons de ce Monde en guingois,

    Refusons le péril du mensonge,

    Réapprenons à inventer les songes,

    Vivons la vie en tac au tac,

    Devenons dissidents du didact,

    Fuyons ce Monde irrationnel,

    D’une méchanceté moche et cruelle,

    N’ayons plus crainte des Folies,

    Plus il a de fous, et plus on rit,

    Allons là ou le Soleil brille,

    Là où l’Étoile du mieux scintille,

    Là où l’Espoir se redessine,

    Là où le Cœur arrache l'Épine,

    Nageons dans l’eau des Oasis,

    Pour sortir enfin des supplices,

    Soyons rebelles et insoumis,

    De ceux qui brisent les répits,

    Allons enfants de la Féerie,

    Redonnons la “Fleur aux Fusils”

    N’acceptons plus la soumission,

    Volons les clefs de l’évasion,

    Devenons pas les moribonds,

    D’un monde qui ne tourne plus rond,

    Laissons le fiel aux polémiques,

    Osons les sourires authentiques…


    Dan le 28 mai 2014

    Tous Droits Réservés - Dan Caterina

    Allons enfants de la Féerie

     

     


       Haut de page

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique